Vivre avec un cancerméditation cancer

Le cancer rend difficile le fait d’être présent et de se sentir engagé dans ce qui se passe. Et pour les patients qui ont reçu un diagnostic de cancer avancé ou qui font face à des problèmes de fin de vie, leur esprit peut être tellement plein d’inquiétude et de stress qu’ils luttent pour être présents et conscients du (peu de) temps dont ils disposent.

Heureusement, il y a eu beaucoup de progrès dans le traitement et la gestion d’un diagnostic de cancer, et les patients trouvent des moyens alternatifs pour faire face aux défis physiques et émotionnels qui accompagnent cette maladie.

La pratique de la méditation pleine conscience chez les patients atteints de cancer

Au cours des dernières années, de plus en plus de gens ont reconnu la pleine conscience et l’entrainement à la pleine conscience comme un moyen de diminuer le stress et d’augmenter le fonctionnement psychologique des patients atteints de cancer.

Une étude réalisée en 2011 a révélé que la plupart des participants ont exprimé un certain nombre d’effets positifs perçus après avoir participé au programme de pleine conscience, y compris :

  • un calme accru.
  • une meilleure qualité du sommeil.
  • plus d’énergie.
  • moins de douleur physique.
  • un bien-être accru.

Ces résultats montrent qu’à travers la pleine conscience, vous pouvez être capable d’améliorer votre capacité à gérer les stress de la vie qui affectent la capacité du corps à guérir.

La pleine conscience est une pratique qui consiste à vivre la vie comme si c’était important, à prêter attention avec gentillesse et respect à l’expérience du moment présent, aussi banale soit-elle. Un diagnostic de cancer fait prendre conscience de la préciosité de la vie et la pleine conscience peut aider à vivre cette fin programmée avec plus de clarté, d’équilibre et de gratitude, un moment à la fois, sans faire attention aux pensées néfastes.

L’un des nombreux avantages de la pratique de la pleine conscience est qu’elle peut favoriser la guérison, à la fois physiquement, émotionnellement et psychologiquement. En aidant à réguler les émotions et en permettant à un patient de travailler avec la douleur physique dans le corps, la pleine conscience a aidé à apporter un sentiment de paix à de nombreuses personnes vivant avec le cancer.

La pleine conscience n’est pas un remède contre le cancer, mais elle peut certainement contribuer au bien-être général de l’organisme.

Souvent, la méditation aide les patients cancereux à se sentir plus présents. La respiration profonde et la concentration aident à se détendre.

Le mot même de “cancer” peut susciter des pensées difficiles et des émotions douloureuses. Si vous êtes comme beaucoup de gens qui ont reçu un diagnostic de cancer, vous pourriez avoir des pensées sur l’avenir : des pensées de douleur, de perte et même de fin de vie. Ces pensées peuvent être très stressantes et contribuer à la souffrance physique et émotionnelle.

Cependant, c’est la relation à la pensée qui rend les choses stressantes. Typiquement, une pensée arrive et plusieurs choses peuvent se produire : vous pouvez croire la pensée, lutter pour la faire disparaître ou vous critiquer parce que vous êtes pessimiste, entre autres. Ces réactions entraînent alors plus de souffrance.

Grâce à la pleine conscience, vous pouvez devenir plus conscient des pensées au lieu d’essayer de les nier, de les fuir ou de les changer. La pratique informelle de la pleine conscience peut vous aider à respirer, à entrer dans l’instant présent et à vous réveiller avec vos pensées et vos sentiments. Cela interrompt le modèle réactif et ajoute une pause entre le stimulus (une pensée, une émotion ou une sensation) et votre réaction à celui-ci (y croire, se sentir anxieux ou autocritique), vous donnant ainsi une plus grande liberté pour faire des choix habiles sur la façon de réagir.

Au fur et à mesure que vous apprenez à pratiquer la pleine conscience et à devenir plus conscient de vos pensées et de vos émotions, des réponses alternatives peuvent surgir de cette conscience douce et aimable.

Conseils pour la pratique de la pleine conscience

  1. Pratiquez la méditation de pleine conscience tous les jours.
  2. Transformez les événements ordinaires et répétitifs comme la sonnerie du téléphone, le fait de se lever ou de s’asseoir, de s’arrêter dans la circulation ou de prendre une gorgée d’eau pour remarquer le souffle et l’activité de votre esprit pendant quelques instants.
  3. Choisissez une activité quotidienne à pratiquer consciemment, que ce soit se brosser les dents, prendre une douche ou marcher de la voiture jusqu’au bureau du médecin.
  4. Faites l’expérience d’être compatissant et de ne pas porter de jugement sur vous-même lorsqu’on vous rappelle vos limites.
  5. Reconnaissez un moment de difficulté en posant votre main sur votre cœur et en disant : “C’est un moment de souffrance. Comment puis-je être gentil avec moi-même ?”
  6. Quand vous êtes pressé, demandez-vous, “Ai-je vraiment besoin de me dépêcher ?”
  7. Essayez d’accueillir vos émotions au fur et à mesure qu’elles arrivent, au lieu de les repousser.

Lorsque vous pratiquez la pleine conscience, vous pouvez remarquer la nature toujours changeante de votre expérience.

Les sensations corporelles, les pensées et les émotions changent tout le temps, peut-être de façon subtile, mais elles changent. Cette prise de conscience de l’impermanence peut vous aider à accepter plus facilement ce qui est dans l’instant présent. Avec de la pratique, remarquer l’impermanence peut vous aider à chérir votre vie et tous ses hauts et ses bas, moment après moment.