Cancer : Causes, Symptômes Et Prévention De La Maladie !

Malgré les avancées fulgurantes qui ont été faites dans le secteur de la médecine avec la technologie à son service, certaines maladies comme le cancer constituent toujours un casse-tête pour les médecins. Spécialiste des tumeurs et de leurs études, le médecin grec Hippocrate (460-377 av J-C) considéré comme le père du médicament fut le premier à qualifier la maladie de « cancer » (crabe en grec), en référence à la forme de développement des tumeurs de la maladie similaire à celle d’un crabe avec ses pattes.

Devenu un véritable fléau mondial, le cancer est littéralement la deuxième cause de mortalité en Europe aujourd’hui. Depuis 2012, on recensait déjà 3,2 millions de nouveaux cas en Europe chaque année et plus de 14,1 millions de cas dans le monde. Si le Centre International de Recherche sur le Cancer estime qu’il faut s’attendre à près de 20 millions de cas supplémentaires dans le monde d’ici 2025, les études estiment que 50 % des hommes et 35 % des femmes sont ou seront un jour concerné par un cancer d’ici leurs 85 ans.

Il est donc capital de s’informer au maximum sur la maladie. Définition, Causes, symptômes, différents types, modes de prévention ou traitements : faisons le tour à travers cet article !

Qu’est-ce que le cancer concrètement ?

« Pathologie caractérisée par la présence d’une (ou de plusieurs) tumeur maligne formée à partir de la transformation par mutation ou instabilité génétiques d’une cellule initialement normale » : c’est la définition qu’on vous donnera du cancer.

Pour être un peu moins scientifique, il faut comprendre tout simplement que le cancer est une anomalie cellulaire qui consiste en ce qu’une cellule de l’organisme (qualifiée de tumeur maligne) acquiert des caractéristiques qui lui permettent de se cloner et de proliférer anarchiquement de façon à se diviser à l’infini dans l’organisme, causant ainsi des dommages graves (mortels à la longue) à ce dernier.

Quelques chiffres sur le cancer

50 % des hommes et 35 % des femmes sont ou seront un jour concernés par un cancer avant leur 85ans

En 2015, on comptait 355 000 nouveaux cas de cancer dans l’Hexagone et 8,8 millions personnes dans le monde sont décédées suite à un cancer.

On s’attend à près de 20 millions de nouveaux cas de cancers dans le monde d’ici à 2025

Chez les hommes, le cancer est la première cause de décès depuis 1988 ; chez les femmes, depuis 2002.

Quels sont les facteurs de risque du cancer ?

Si le terme générique « cancer » est souvent utilisé, on devrait en réalité dire « les cancers », car il y en existe plusieurs types. Les facteurs de risques varient ainsi en fonction du type de cancer. Toutefois, les plus communs sont relatifs au mode de vie au quotidien.

Il s’agit de :

  • l’hygiène de vie : c’est le facteur de risque le plus déterminant dans les causes du cancer. Le tabac, l’alcool, une alimentation trop grasse, le surpoids ou l’exposition excessive aux rayons solaires sont des facteurs qui peuvent considérablement augmenter le risque d’attraper un cancer.
  • l’environnement et le milieu professionnel : certains éléments comme le bisphénol A, les particules des véhicules diesel, les pesticides, l’amiante, le goudron, la poussière de bois, ainsi que les rayons X et les ondes magnétiques des téléphones sont également des facteurs de risque à prendre au sérieux.

Les différents types de cancers

Si l’on peut dénombrer en tout plus de 200 types de cancers, les 5 types les plus courants sont le cancer de poumons, le cancer de seins, le cancer colorectal, le cancer d’estomac et le cancer de foie. Voici le primordial à savoir sur chacun d’eux !

Le cancer de poumons

Il se déclare à l’intérieur des poumons et existe sous deux formes que sont le cancer bronchite à petites cellules et celui sans petites cellules. S’il touche le plus souvent les fumeurs, les causes peuvent être le tabagisme actif ou passif, l’exposition à des toxines spécifiques ou l’hérédité. Il se manifeste par une toux accompagnée de sang, des douleurs au thorax, une perte de poids ou des troubles respiratoires.

Le cancer de seins

Étant la bête noire des femmes (rare chez l’homme), ce cancer se forme dans les cellules des seins et se manifeste par une boule dans la poitrine, des écoulements sanguins par le mamelon ou une modification morphologique du mamelon ou du sein. Il se traite en fonction du stade et peut inclure une chimio, une radiothérapie ou une intervention chirurgicale.

Le cancer colorectal

Cancer du côlon ou du rectum, il se développe au bout du tube digestif, et ses symptômes les plus fréquents sont une gêne abdominale, du sang dans les selles ou un trouble du transit intestinal. Le traitement varie en fonction de la taille et de l’emplacement et peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Le cancer d’estomac

Il se développe dans l’estomac et peut être causé par le tabagisme, l’abus du sel ou une mauvaise alimentation. Il se manifeste parfois tardivement à travers des nausées, des brûlures d’estomac, des indigestions, une sensation de ballonnement après le repas ou de satiété après de toutes petites quantités de nourritures. Il peut se traiter avec des médicaments, la radio, la chimio ou même par une chirurgie.

Le cancer du foie

Se déclarant dans les cellules du foie, ses symptômes sont rares dans les premiers stades et se traduisent à la longue par la perte de poids, des douleurs abdominales, un jaunissement de la peau et des vomissements. Les traitements peuvent aller jusqu’à l’ablation d’une partie du foie ou une greffe.

Comment prévenir le cancer?

Si le cancer est une maladie assez redoutable et difficilement curable, la meilleure chose à faire face à cette maladie est de la prévenir. On peut réduire au maximum les risques de cancer à travers quelques mesures simples. Voici les plus importantes :

  • l’alimentation : des statistiques montrent qu’elle est à l’origine de 9 % des cancers diagnostiqués et de 22 % de ceux évitables. Éviter au maximum les graisses animales, les viandes rouges, les repas trop gras et surtout l’alcool permet de réduire les risques de cancer. La consommation excessive du sel et du soja est également à éviter. Optez plutôt pour une alimentation saine et équilibrée, pauvre en graisses et riche en fibres en consommant au moins 20g de fruits à écale par jour.
  • l’hygiène et le style de vie : le tabagisme est responsable de 34 % des cancers évitables. Plus vous êtes exposés au tabac, plus vous augmentez vos risques de cancer. Il faut donc éviter au maximum le tabac, favoriser l’activité physique et une bonne hygiène de vie (avoir des rapports sexuels protégés également). Évitez par ailleurs toute forme de pollution (fumées, pesticides, peintures, etc.) et le stress trop fréquent pour réduire vos risques de cancer.
  • le dépistage : ce n’est pas réellement une prévention, mais il constitue un bon moyen pour vite détecter la maladie et agir rapidement.

Quels sont les traitements qui existent à nos jours ?

Il existe des traitements assez variés pour le cancer, et ils peuvent parfois être combinés. Les traitements varient en fonction du type de cancer, des symptômes, du stade de la maladie et de l’état de santé général du patient. Les traitements les plus courants sont les suivants :

  • la chimiothérapie : elle consiste à utiliser (lorsque cela est possible) un certain nombre de médicaments s’attaquant au cancer et à ses divisions
  • la radiothérapie : elle consiste à irradier la tumeur pour la faire diminuer ou, dans le meilleur des cas, la faire disparaître
  • l’exérèse : il s’agit d’une ablation chirurgicale large de la tumeur effectuée seulement quand cela est possible (opportunité à déterminer par le médecin). Elle peut être complétée (ou remplacée) par un traitement mini-invasif percutané par radiofréquence, par micro-ondes ou par cryothérapie

Il existe par ailleurs des approches de traitements complémentaires à ceux-ci. On peut citer entre autres le traitement hormonal, le traitement immunologique, le traitement à base d’ultrasons ou encore par photo-chimiothérapie. Des avancées notables sont réalisées dans le domaine au fil des années, et des traitements expérimentaux ne manquent pas de voir le jour.

Il faut toutefois noter que les coûts des traitements du cancer sont généralement assez lourds et budgétivores. Il faut retenir que la solution la moins coûteuse et la plus simple contre le cancer à nos jours, c’est tout simplement une bonne prévention.

Pensez-y dès maintenant !